Ignorer et passer au contenu

Expédition gratuite pour commandes supérieures à €25

Connexion
Ou  Créer un compte
Mot de passe oublié ?
S'identifier
Ou  Connexion
Ce champ est obligatoire
Réinitialiser son mot de passe
Nous vous ferons parvenir un e-mail pour réinitialiser votre mot de passe
Bouclez votre ceinture !

À partir d'aujourd'hui il y a la Koala Driving Belt, la ceinture de sécurité de grossesse pour vos trajets en voiture !

Élever un enfant
|
5 mai 2022

Tous les bienfaits du babywearing, pour le bébé et pour maman et papa

En plus des mains libres, il y a bien plus ! Le babywearing présente de nombreux avantages pour le développement psychomoteur de l'enfant et pour le bien-être de maman et papa. Parlons-en avec le Dr Chiara Cologiacomo et le Dr Federica Lavuri! 

"Pour les petits enfants être portés, bercés, caressés, tenus, massés, sont tous des nutriments essentiels, comme des vitamines, des minéraux et des protéines, sinon plus." Frédérick Leboyer 

Le babywearing est une pratique très ancienne qui consiste à "porter" les bébés en écharpe (ou autres supports), dès la naissance du bébé jusqu'à quand cela nous fait plaisir. 

Les bienfaits de cette pratique sont nombreux, tant pour le développement neuro-psychomoteur de l'enfant que pour dans le bien-être des parents et de ceux qui gravitent autour de la famille. Voyons-les ensemble plus précisément. 

Les bénéfices pour le nouveau-né, dès les premiers jours de vie 

Vous pouvez commencer à porter votre bébé en écharpe dès les premiers jours de sa vie, lorsque le bébé a un besoin extrême de contact physique avec les parents pour recréer l'environnement protecteur du ventre de la maman. 

Le babywearing apporte immédiatement des avantages significatifs aux deux parties (le bébé et le porteur). Voyons-les un par un. 

Aide le bébé à retrouver la même stimulation sensorielle qu'il ressentait dans le ventre de sa maman 

La naissance est un événement "traumatique" qui détermine un énorme changement pour le nouveau-né, d'abord sur le plan sensoriel : dans le ventre, il est habitué à suivre tous les mouvements de la maman et tout est filtré à travers elle. 

Dans le ventre de la maman, il est enveloppé de liquide amniotique et ne ressent pas la force de gravité. À la naissance, il se sent écrasé par la gravité, ce qui rend ses mouvements plus difficiles. 

Dans le ventre, surtout les derniers mois de la grossesse, le bébé est contenu par les parois de l'utérus, alors qu'à sa naissance il se retrouve dans un espace qu'il perçoit comme "sans frontières". 

Ici le babywearing permet au nouveau-né de retrouver un environnement plus proche de celui de la pré-naissance : le bébé est contenu et enveloppé dans l'écharpe, étant au contact de la maman il éprouve tous ses mouvements. 

Renforce le lien affectif entre parent et bébé 

En position écharpe, le bébé est extrêmement en contact avec le parent. 

Ce contact renforce la complicité « le bonding » qui est le tout premier lien affectif qui se crée entre le parent et l'enfant et qui repose essentiellement sur des informations sensorielles (parfum, toucher, dialogue tonique...). 

Jette les bases d'un attachement sûr et de relations saines à l'avenir 

La théorie de l'attachement, théorisée par Bowbly*, soutient que les nourrissons sont biologiquement amenés à créer des liens primaires avec les personnes qui les entourent, à savoir leurs parents en premier lieu. Ces liens leur insufflent un grand sentiment de sécurité et permettront, à l'avenir, de créer des relations avec d'autres personnes. 

Porter son bébé en écharpe, dès les premiers jours de sa vie, est un élément qui renforce cette relation première. Cela permet à l'enfant d'être en contact avec sa maman ou son papa et de se sentir en sécurité et, d'autre part, cela aide aussi le parent à renforcer la relation avec son enfant. 

L'étude menée par Lela Rankin Williams et Patricia R Turner en 2021 a montré comment porter ses enfants dès leur deuxième semaine de vie favorise l'établissement d'un attachement sécurisé même en présence de certains facteurs de risque pouvant conduire à un attachement non sécuritaire ou désorganisé. 

*Primary Object Clinging”, Bowlby, 1958 

Les bienfaits pour les enfants plus âgés 

Les enfants peuvent être portés en écharpe ou en poche porte-bébé jusqu'à 5/6 ans. Bien que le babywearing soit plus bénéfique pour les bébés, il continue d'avoir des effets positifs à la fois sur l’enfant et sur le porteur. 

Un endroit sûr où retourner tout en devenant indépendant 

Le babywearing peut être un lieu sûr où revenir, un moment d'intimité où l'enfant et le parent se retrouvent. 

Dans la tâche ardue de grandir, vous devez toujours savoir que vous pouvez retourner dans un refuge sûr. 

Les enfants dans leur processus de croissance franchissent de nombreuses étapes qui servent à s'affirmer et à être indépendants : à travers le processus que Margaret Mahler appelle le processus de Séparation et d'Individualisation, les enfants apprennent à être des individus distincts de ceux qui prennent soin d’eux «caregivers ». 

Lorsqu'ils commencent à marcher, la séparation prend la mesure de l'espace physique. Ils s'éloignent de quelques pas pour éprouver le plaisir de retourner dans les bras de ceux qui les aiment. 

Créez une routine pour le bébé 

À un âge plus avancé, la pratique du portage peut être insérée dans une routine. Les enfants sont très friands de routines car elles les soutiennent dans le développement cognitif, dans l'apprentissage du temps qui passe, dans le concept de causalité. Les routines leur permettent d'être plus réglementés au fur et à mesure qu'ils apprennent à quoi s'attendre. 

Le babywearing permet au bébé de vivre des émotions positives 

Le babaywearing est un câlin, où le mot câlin n'est jamais synonyme de vice. 

Au contraire, c'est un moment relationnel très important, qui soutient les apprentissages et permet à l'enfant de vivre des émotions positives. 

Celles-ci orientent ses actions en donnant un sens aux expériences, lui permettant de contrôler son propre comportement, de stocker et d'organiser ses expériences de vie, d'en construire de nouvelles, de résoudre des problèmes et de penser (Stanley, Greenspan, Wieder).  

Les Bienfaits pour maman et papa 

Le babywearing présente de nombreux bienfaits également pour le porteur (maman, papa, grands-parents, oncles..), d'abord sur le plan pratique, et ensuite aussi sur le plan relationnel, car il permet d'augmenter le lien avec le bébé en établissant une communication verbale. 

Il existe des supports de babywearing très faciles à porter, comme le Koala Cuddle Band, même pour ceux qui n'ont jamais abordé ce monde auparavant, afin qu'ils puissent profiter de tous les avantages sans avoir à s'engager dans des attaches compliquées.  

Vous permet d'avoir les mains libres 

Porter l'enfant permet d'avoir les mains libres, et donc de pouvoir se dédier à d'autres activités (à la maison, avec d'autres enfants, promenades, courses) sans devoir s'éloigner du petit, qui suivra toutes vos mouvements en étant en contact avec vous. 

Papa peut ressentir des sensations très similaires à celles d'une maman enceinte 

Le portage permet également aux papas de s'impliquer activement dès les premiers jours de vie de bébé et de ressentir des sensations très similaires à celles éprouvées par les mamans pendant la grossesse. 

Cela aide le papa à renforcer la relation primaire avec son enfant et il peut créer des routines de base pour les nouveau-nés, routines qui peuvent également être maintenues à d'autres stades de développement, lorsque l'enfant est plus âgé, en maintenant la continuité. 

Le babywearing ne consiste pas à gâter un enfant, mais à répondre à un besoin physiologique 

Pour toutes les personnes qui après avoir lu ces lignes se demanderont "mais est-ce que cela ne fera pas devenir mon fils/ma fille gâté ?" la réponse est : absolument pas ! 

Porter votre bébé ne veut pas dire le chouchouter, tout comme cela ne veut pas dire le choyer en répondant aux pleurs de votre bébé ou en le tenant dans vos bras. 

Les bébés ont un besoin physiologique de contact, un contact qui va aider et soutenir leur développement neuro-psychomoteur : lorsque nous portons un bébé, nous répondons à son besoin physiologique et, en quelque sorte, nous le nourrissons. 

Nous avons parlé de sensorialité, d'attachement, de routines, de câlins et de relations : ce sont des étapes importantes pour le bien-être et le développement neuro-psychomoteur de chaque nouveau-né. 

Le portage c'est l'un des moyens et des outils les plus naturels pour prendre en charge tous ces aspects, mais ce n'est pas le seul.  

Vous les Mamans et les Papas qui lisez, si vous n'avez jamais porté et n'avez pas l'intention d'essayer cet "outil" ne désespérez pas, vous n'avez pas tort. Trouvez et expérimentez la modalité de câlins la plus adaptée pour vous et votre bébé afin de le soutenir dans son chemin de croissance et de vous sentir à l'aise dans votre nouveau "job" de maman ou de papa ! 

 

Dr Chiara Colagiacomo et Dr Federica Lavuri - Thérapeute en Neuro-psychomotricité de l'âge du Développement