Ignorer et passer au contenu

Expédition gratuite pour commandes supérieures à 45€ en France

Connexion
Ou  Créer un compte
Mot de passe oublié ?
S'identifier
Ou  Connexion
Ce champ est obligatoire
Réinitialiser son mot de passe
Nous vous ferons parvenir un e-mail pour réinitialiser votre mot de passe

Jusqu’à 15% sur tout le shop

Commandez avant le 19 Décembre pour recevoir avant Noël 

Jours
:
Heure
:
Min.
:
Sec.
Élever un enfant
|
26 octobre 2021

Ce que vous devez savoir sur le babywearing

Le besoin de contact

Il est important de toujours garder à l’esprit que le contact, pour un nouveau-né, est un besoin primordial, comme manger ou dormir. 

Biologiquement, l’espèce humaine n’est pas faite pour que les petits soient séparés des parents, comme cela peut arriver chez certaines autres espèces, par exemple les chats ou les chiens, qui laissent leur progéniture dans le "nid" pour se procurer de la nourriture.

D’autre part, les petits humains atteignent la maturité motrice après plusieurs mois de la naissance et jusque-là ils ne seront pas en mesure de suivre leurs parents, comme le font les chevaux, par exemple. En effet, les chevaux, seulement après quelques instants après la naissance, se lèvent et peuvent trottiner derrière leur mère.

Le nouveau-né, ou plutôt son instinct primitif, sait qu’afin de survivre il doit être proche de sa mère et s’assure de cette proximité par le contact.

Un contact qui devient aussi une source d’exercice et de stimulation primaire pour l’enfant ; quelque chose de vraiment fondamental pour les bébés et les jeunes enfants qui n’a rien à voir avec un caprice, comme on le définit parfois.

Un enfant qui ne pleure que dans son berceau et qui s’arrête dès qu’il est pris dans ses bras n’est PAS un enfant gâté, mais un enfant qui exprime son besoin primordial ; un parfait enfant qui veut survivre aux prédateurs.

Mais il ne serait pas juste d’oublier l’adulte ; car la maternité, la parentalité est la relation. L’adulte a pour fonction de trouver une médiation entre la prise en charge du nouveau-né et ses besoins, qui peuvent varier en fonction de la société à laquelle on pense : s’occuper d’autres enfants, travailler, se procurer de l’eau ou de la nourriture, mais aussi, tout simplement, prendre soin de soi.

Porter votre enfant avec une écharpe porte-bébé est certainement un moyen de répondre aux besoins de câlin et de contact, mais aussi de commodité de toute la famille. L’art de porter les petits en utilisant une écharpe est présente depuis des siècles, mais cela ne signifie pas qu’il puisse être une réponse très valable même dans notre mode de vie moderne et occidental.

Un des moyens pour répondre avec amour aux exigences des grands et des petits.

Qu’est-ce que le portage de l’enfant ?

Avec le terme portage d’enfant, nous faisons référence à la pratique de porter les enfants en les enveloppant à notre propre corps, peau contre peau, avec des supports appropriés (écharpes, banane, etc.).

L’expérience de porter votre nouveau-né avec une écharpe porte-bébé n’est pas une tendance lancée par les blogueurs de mode. C’est une pratique très ancienne utilisée dans le monde entier. En effet, les femmes en Afrique, en Asie, en Inde et en Amérique ont porté leur bébé par nécessité depuis des années, et elles ont dû s’occuper de leur bébé alors qu’elles menaient des activités nécessaires à leur survie.

Le portage d’enfant créé pour le nouveau-né un environnement semblable à celui de l’utérus. Enlacé à sa maman, il retrouve son habitat naturel, en percevant la chaleur, l’odeur, et les bruits qui lui sont familiers (respiration, battements cardiaques...) et expérimente ainsi confinement, protection et sécurité.

L’exigence du contact est un besoin instinctif et ancestral, dont la satisfaction est extrêmement importante pour le nouveau-né.

Les avantages

Une écharpe porte-bébé offre de nombreux avantages à l’enfant et à la mère.

Avantages psychologiques :

  • Permet à la maman de répondre au mieux au besoin fondamental de contact et de proximité avec l’enfant ;
  • Permet à la mère de développer de l’empathie envers l’enfant ;
  • Favorise une réduction des pleurs de l’enfant ;
  • Aide à prévenir la dépression post partum : la proximité avec l’enfant stimule la production d’hormones antidépresseurs (ocytocine) qui favorisent l’allaitement ;
  • Permet à la mère d’embrasser son enfant en permanence, en lui transmettant cette chaleur et cet amour irremplaçables qui constituent la nourriture émotionnelle fondamentale du nouveau-né ;
  • Elle renforce le lien entre la mère et l’enfant.

Avantages physiques et pratiques du portage de bébé :

  • Il permet de mieux répartir le poids, de façon à réduire la fatigue du dos, des épaules et des membres supérieurs et inférieurs (en particulier des genoux) ;
  • Permet d’utiliser les mains librement sans être totalement attachées à l’enfant comme quand on le porte dans les bras ;
  • Permet à la mère de sortir seule de la maison sans avoir recours à l’utilisation de la poussette ou du landau ;
  • Ça permet à maman de faire de l’exercice,
  • Améliore le développement neuromoteur de l’enfant ;
  • Développe dans l’enfant le sens de l’équilibre, nécessaire pour maintenir la position adhérant au corps maternel ;
  • Favorise le bon développement des hanches ;
  • Améliore les désagréments dus au reflux gastro-œsophagien et aux coliques ;
  • Permet à l’enfant de ne pas respirer les gaz d’échappement provenant des voitures car il est placé en position plus élevée ;
  • Améliore sa qualité de sommeil ;
  • Favorise l’alimentation du nouveau-né et son attachement au sein ;
  • réduit l’aplatissement de la tête (plagiocéphalie) causé en l’appuyant continuellement pendant le sommeil et les siestes ;
  • Permet à l’enfant de maintenir une température corporelle adéquate ;
  • Favorise l’interaction de l’enfant avec son environnement et son développement ultérieur ;
  • Améliore l’efficacité thérapeutique chez les enfants prématurés ou handicapés.

Porter son bébé apporte des avantages du point de vue psycho-physique pour le couple mère-enfant, mais elle peut aussi être pratiquée par le père avec des effets bénéfiques pour le lien avec le bébé.

Conseils utiles

Les bébés peuvent être portés dans l’écharpe dès la naissance. Il n’y a pas de date impérative pour abandonner le portage de bébé. Cependant, il est bon de tenir compte du fait que l’enfant devrait commencer à marcher sur ses propres jambes dès que possible. À trois ans, il devrait laisser la poussette.

Il est nécessaire de choisir un support ergonomique, c’est-à-dire qui respecte la physiologie délicate du nouveau-né mais aussi la physiologie de celui qui le porte, rendant ainsi l’expérience du portage du bébé confortable et sûre pour les deux.

Selon l’âge et le développement moteur de l’enfant, il existe différents types d’écharpe porte-bébé à utiliser :

  • Écharpe élastique : c’est la première qui est conseillée, elle tient jusqu’à environ 6-8 kg du nouveau-né, et permet de porter le bébé ventre-à-ventre (la seule conseillée dans les toutes premières semaines de la vie) ;
  • Écharpe rigide : quand l’enfant tient relativement bien la tête généralement autour des 3 à 4 mois), on peut passer à une bande rigide, avec laquelle on peut faire différents types de ligature ; initialement l’enfant ne peut être porté que devant (ventre à ventre, ou mieux : coeur à coeur), puis vous vous déplacez sur le côté et enfin sur le dos ;
  • Ring-Sling : il s’agit de bandes à anneaux de ligature très rapide, idéales pour des déplacements très courts ;
  • Mei tai : cette version est essentiellement un "hybride" entre une écharpe et un porte-bébé plus structuré ; il permet un contact très intime entre le nouveau-né et le porteur, exactement comme avec une écharpe, avec l’avantage d’être prêt à l’emploi ; 
  • Bananes : Elles peuvent être de différents types en fonction du poids et de l’âge de l’enfant ; elles se composent d’un sac en tissu avec des sangles à accrocher à la taille et au dos.

La sécurité

Les écharpes porte-bébé sont un outil merveilleux mais elles doivent être utilisés avec bon sens.

  • Ne jamais utiliser les bandes en position de berceau ;
  • Ne jamais utiliser les écharpes dans la position en face du monde ;
  • Ne jamais utiliser les écharpes pendant des activités potentiellement dangereuses (telles que cuisiner) ;
  • Ne jamais utiliser les écharpes dans la voiture ou avec tout autre moyen de transport (vélo, moto, cheval, sauf par avion, train, bus) ;
  • Ne jamais plonger dans l’eau avec l’enfant enveloppé dans l’écharpe ;
  • Vérifiez toujours l’intégrité du produit, si une partie est endommagée, ne l’utilisez pas ;
  • Jusqu’à ce que vous ayez acquis la sécurité nécessaire, essayez les ligatures près d’un lit, d’un canapé, ou en vous faisant aider par le papa ; la meilleure solution serait de vous faire aider par une experte ;
  • Assurez-vous toujours que les voies respiratoires (nez et bouche) du nouveau-né soient libres et non compressées contre votre corps ou couvertes par le tissu.

Bon portage de bébé aux mamans, papas, grands-parents et pourquoi pas, même la nounou.

Produits vus dans cet article
Découvrez les produits pour mieux profiter de votre grossesse et des premiers mois de bébé.