Ignorer et passer au contenu

Expédition gratuite pour commandes supérieures à 45€ en France

Connexion
Ou  Créer un compte
Mot de passe oublié ?
S'identifier
Ou  Connexion
Ce champ est obligatoire
Réinitialiser son mot de passe
Nous vous ferons parvenir un e-mail pour réinitialiser votre mot de passe

Jusqu’à 15% sur tout le shop

Commandez avant le 19 Décembre pour recevoir avant Noël 

Jours
:
Heure
:
Min.
:
Sec.
Allaitement maternel et alimentation des nouveau-nés
|
18 octobre 2021

Alimentation pendant l’allaitement : les choses qu’il faut savoir et les mythes à dissiper

Le lait maternel est considéré l’aliment idéal pour le nouveau-né car il contient tous les éléments nutritifs dans les bonnes proportions. Ses avantages sont vraiment nombreux tant pour la maman que pour le bébé mais pour bien démarrer il faut connaître la meilleure alimentation pendant l’allaitement.  

Nous savons que pour le bébé ton lait est la meilleure nutrition… mais toi, que dois-tu manger pendant cette période si délicate comme celle des premiers mois de la maternité ?   

Petites règles sur l’alimentation pendant l’allaitement 

Avant toute chose, faisons une petite prémisse qui influence tous les conseils successifs sur l’alimentation pendant l’allaitement.  

Pour produire le lait, ton corps a besoin de beaucoup de substances nutritives (en particulier de protéines, mais aussi de vitamines et de sels minéraux) et’ d’une grande quantité d’eau (plus d’un demi-litre par jour). En outre, ce processus brûle environ 500 calories par jour 

Ton régime alimentaire pendant l’allaitement doit donc donner à ton organisme tout ce dont il a besoin pour produire une quantité suffisante de lait nourrissant, reconstituant les énergies perdues. 

Que manger pendant l’allaitement 

La bonne nouvelle est qu’en réalité il n’y a aucune règle stricte sur quoi manger pendant l’allaitement. Tu devras suivre un régime alimentaire varié, équilibré du point de vue nutritionnel et suffisamment abondant –nous te conseillons en fait, de prendre 5 repas par jour : trois repas principaux et deux collations.  

Les aliments qui ne devront pas manquer dans ton assiette sont les céréales complètes, les viandes blanches, les œufs, les légumes secs, le poisson bleu riche en Oméga 3, les légumes et les fruits (sans exagérer avec ces derniers pour ne pas assumer trop de sucre). Un peu de tout comme tu vois ! Diversifier l’alimentation pendant l’allaitement, t’aidera aussi à avoir moins de problèmes au moment du sevrage car ton bébé sera déjà habitué aux différentes saveurs.  

Si, au cours des premiers mois en tant que maman, tu as l’impression de ne jamais avoir de temps pour cuisiner, ne cède pas à la tentation des plats prêts et peu nutritifs : opte plutôt pour des plats rapides tels que des œufs brouillés avec des épinards ou une belle salade de poulet et du pain complet.  

Quant aux portions, mange suffisamment à ta faim : n’oublie pas que tu auras besoin de 500 calories pour produire le lait… quelque part tu devras les prendre ! 

Entre un repas et l’autre, même pendant l’allaitement, rappelle-toi de boire au moins 2 litres et demi de liquide. Préfère l’eau et les tisanes non sucrées, évite, au contraire, les boissons gazeuses ou les jus de fruits qui contiennent trop de sucre.  

Dans de rares cas, même si tu fais attention à ton alimentation pendant l’allaitement tu pourrais avoir une carence en vitamines. La B12 et la D sont fondamentales dans la nutrition de bébés, donc si c’est ton cas, tu peux demander à ton médecin de te prescrire des suppléments vitaminiques.   

Aliments à éviter pendant l’allaitement  

Mais la vraie question que tant de nouvelles mamans se posent est la suivante : “ Y-a-t-il des aliments à éviter pendant l’allaitement ? ”  

La bonne nouvelle est qu’il n’y a en fait aucun aliment spécifique qui soit absolument interdit.  

Toutefois, vu que ce que tu manges passe partiellement dans ton lait, il y a quelques petites règles à suivre afin de limiter les effets de certaines substances, comme par exemple :  

 

  • Ne pas boire plus de deux petites tasses de café par jour pour ne pas surexciter le bébé.  
  • Ne pas consommer d’alcool jusqu’au troisième mois de vie de bébé. Après quoi, tu pourras boire un verre de vin ou de bière, par repas.   
  • Évite l’alcool fort : en effet, des quantités élevées d’alcool peuvent réduire la production de lait et donc ton bébé reste affamé.  
  • Certains aliments altèrent considérablement le goût du lait maternel, ce que bébé pourrait ne pas apprécier si tu t’aperçois de quelques réactions négatives, élimine ces aliments temporairement. Ceux qui, dans ce sens, apportent plus de problèmes sont : les asperges, l’oignon, l’ail, le poisson fumé et les épices qui ont une saveur forte.  

Certains disent que le piment est à éviter pendant l’allaitement mais il s’agit d’un faux mythe ! Si tu aimes manger piquant, il ne faut pas l’éviter. Tout au plus, la règle décrite ci-dessus s’applique.  

Que manger pendant l’allaitement pour éviter les coliques  

Les coliques, qui se manifestent comme des crises de pleurs inconsolables, sont un trouble très fréquent chez les nouveaux-nés, en particulier, au cours des trois premiers mois de sa vie.  

L’idée commune est qu’elles soient dues à la présence d’air dans son petit ventre ou en tout cas à des troubles digestifs, et donc, dépendant de ce que la maman mange pendant l’allaitement… mais il s’agit d’un autre mythe à dissiper : seulement dans peu de cas, la cause des coliques est liée à l’alimentation.  

Dans la plupart des cas, il s’agit d’un phénomène physiologique dû probablement à l’intestin qui n’est pas encore mature.  

On dit que, pour éviter les coliques, la maman ne doit pas manger des produits laitiers, ni des arachides, du soya, des noix et du blé quand elle allaite. En réalité, à moins que toi ou ton bébé soient intolérants à ces aliments, tu peux les manger en toute tranquillité.  

Plutôt, pour soulager les désagréments des coliques, tu peux faire le massage néonatal… il faut avoir tant de patience !  

Curiosité sur l’allaitement maternel  

À propos de l’allaitement, tout comme sur de nombreux aspects de la maternité, on en dit de toutes les couleurs… tout ne correspond pas au vrai. Certains mythes ont déjà été dissipés, toutefois, nous voulons éclaircir encore certaines choses car nous savons quelle confusion il peut y avoir dans la tête d’une nouvelle maman.  

Que manger pendant l’allaitement pour augmenter le lait  

Combien de fois tu as entendu dire que la bière favorise la production de lait ou que le lait de vache augmente le lait maternel ? Il s’agit de fausses croyances !  

En vérité il n’y a rien de spécifique à manger pendant l’allaitement pour augmenter le lait. Les seules choses qui influencent la quantité de ta production de lait est une correcte prise du sein (qui aide aussi à prévenir les crevasses au sein) et le fait d’allaiter à la demande sans perdre une tétée.  

L’allaitement fait-il maigrir ? 

Nous avons déjà dit que, pour produire des nutriments pour le nouveau-né, ton corps a besoin d’environ 500 calories par jour… donc on peut affirmer que : oui, l’allaitement fait maigrir !  

Ce n’est certainement pas le moment de suivre un régime : c’est la physiologie de ce processus qui pensera à te faire perdre les kilos accumulés pendant la grossesse et à te fera retrouver ta forme.  

 

Comme tu vois, les règles liées à l’alimentation pendant l’allaitement ne sont pas nombreuses – alors que les faux mythes ne manquent certainement pas ! Avec cet article nous espérons t’avoir éclairci les idées sur un geste si naturel et plein d’amour.  

Produits vus dans cet article
Découvrez les produits pour mieux profiter de votre grossesse et des premiers mois de bébé.