Ignorer et passer au contenu
Recevez des produits exceptionnels gratuitement pour tout achat de 60 €
Connexion
Ou  Créer un compte
Mot de passe oublié ?
S'identifier
Ou  Connexion
Ce champ est obligatoire
Réinitialiser son mot de passe
Nous vous ferons parvenir un e-mail pour réinitialiser votre mot de passe
Santé des nouveau-nés
|
7 avril 2022

Vomissement du nouveau-né : que faire quand ça arrive ?

Les épisodes de vomissements occasionnels sont assez fréquents chez les nouveau-nés et les enfants. Ils sont généralement transitoires et ne sont pas le signe de quelque chose de grave. Cependant, il est bon d'observer attentivement les symptômes pour comprendre s'il convient de s'alarmer et de s'assurer que le petit ne se déshydrate pas. Lisez la suite et découvrez ce qui en est la cause et ce qu'il faut faire. 

Causes des vomissements chez les enfants

Les causes des vomissements chez les enfants dépendent de l'âge. En général, un ou deux épisodes de vomissement dans la journée surviennent fréquemment et ne s'accompagnent d'aucune affection grave. Dans les vingt-quatre heures, l'enfant reprendra un rythme normal. 

Cependant, il est nécessaire d'observer attentivement l'enfant pour comprendre si les causes peuvent être plus importantes et d'informer le pédiatre de manière plus précise. 

Chez les nouveau-nés, les causes les plus fréquentes d'épisodes prolongés de vomissements peuvent être une allergie alimentaire ou une intolérance au lait, ou une gastro-entérite. 

Dans ce dernier cas, nous sommes souvent confrontés à une origine virale, comme le rotavirus. Il est difficile pour un bébé allaité de contracter cette pathologie, précisément parce qu'il se nourrit uniquement du lait maternel. 

Il est vrai cependant que la transmission du virus peut également se faire par contact, il est donc primordial de bien se laver les mains, surtout s'il y a des personnes malades dans la famille. 

Les vomissements peuvent également être le symptôme d'autres dysfonctionnements, tels que les infections, les maladies intestinales, les réactions médicamenteuses, la cétose, le reflux gastro-œsophagien. 

C'est pourquoi il est important d'être prudent afin d’informer le pédiatre sur le nombre d'épisodes de vomissement, la couleur, la durée et tous les symptômes associés, afin qu'il ait toutes les informations pour comprendre la nature du problème. 

Que faire quand l'enfant vomit

Pour un nouveau-né, les remèdes naturels contre les vomissement des enfants, thé au citron et biscuits secs, ne sont certainement pas bon ! 

Ne vous inquiétez pas, nous vous expliquerons tout ce que vous pouvez faire. 

1. Contactez votre pédiatre

Contactez toujours votre pédiatre qui vous indiquera la marche à suivre, notamment dans les cas où le bébé a moins de 3 mois, n'a pas fait pipi lors des huit dernières heures, des traces de sang apparaissent dans les vomissements, a une fièvre supérieure à 38°C .

2. Continuez à l'allaiter 

Si vous le nourrissez au sein ou au biberon continuez à lui donner du lait. Il est très important de continuer à leur fournir des liquides pour prévenir la déshydratation. 

3. Évitez les aliments pendant quelques heures

Si l'enfant est un peu plus âgé, évitez de lui donner à manger pendant au moins 3 à 4 heures après le dernier épisode de vomissements. Faites-lui boire des liquides transparents comme de l'eau, du thé, de la tisane de camomille légèrement sucrés et par petites gorgées espacées. 

Il est important de lui donner à boire pour le garder hydraté, mais boire plus d'eau qu'une cuillère à café toutes les trois à quatre minutes peut le faire vomir encore plus. 

Lorsque l'enfant ne montrera plus de signes de souffrance, il pourra reprendre une alimentation légère et boire régulièrement.

4. N'utilisez pas d'antiémétiques par vous-même

Ce sera éventuellement au pédiatre d'indiquer les médicaments contre les vomissements et le bon dosage. En effet, son efficacité et sa tolérance chez le nouveau-né n'ont pas toujours été démontrées. 

5. Si nécessaire, donnez-lui une solution de réhydratation

Dans le cas où l'enfant a perdu beaucoup de liquide ou présente des signes de déshydratation évidents, demandez à votre médecin s'il convient de lui donner une solution orale réhydratante, que vous trouverez en pharmacie. 

Qu'est-ce qui peut vous dire que le bébé est déshydraté ? La bouche sèche, les pleurs sans larmes, une grande somnolence, les yeux enfoncés, l'absence de pipi. 

Vomissement en jet du bébé après l’allaitement 

Votre bébé vomit en jet après l’allaitement, pourquoi ? Il y a deux causes possibles. 

C'est souvent un phénomène sans conséquence, simplement dû à la consistance liquide du lait. 

Habituellement, il est résolu avec l'introduction du premier aliment pour bébé, en attendant, il peut être utile de tenir le bébé en position verticale après la tétée. 

Très rarement, cependant, cela dépend de la mauvaise étanchéité de la valve qui relie l'œsophage à l'estomac. Pour cette raison, il est important de contacter le pédiatre si l'enfant manifeste l'une des conditions suivantes : il ne grandit pas comme il le devrait, il est souvent agité et pleure.  

Différence entre régurgitation et vomissements 

Il faut veiller à ne pas confondre régurgitation et vomissement, qui sont deux choses différentes. 

La régurgitation est un phénomène physiologique du nouveau-né, lié au fait que son système digestif n'est pas encore mature. C'est le reflux gastro-œsophagien qui remonte de l'estomac vers l'œsophage, provoquant la fuite d'une petite quantité de lait mélangé à de la salive. 

Maintenir le bébé debout après la tétée, sur les genoux ou dans l’écharpe porte-bébé, peut aider. 

Le vomissement, en revanche, a une plus grande quantité de décharge et il est précédé de nausées et de contractions abdominales

 

Maintenir le calme est la chose la plus importante à faire en cas de vomissement du nouveau-né. Dans la plupart des cas, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Notre conseil est de contacter immédiatement votre médecin, qui pourra vous donner toutes les informations pour assister au mieux votre bébé.