Ignorer et passer au contenu
🎁 Ajoutez vos produits préférés à votre panier et recevez de supers cadeaux !
Connexion
Ou  Créer un compte
Mot de passe oublié ?
S'identifier
Ou  Connexion
Ce champ est obligatoire
Réinitialiser son mot de passe
Nous vous ferons parvenir un e-mail pour réinitialiser votre mot de passe
Weaning: How and when to start? Here's all you need to know
Allaitement maternel et alimentation des nouveau-nés
|
23 février 2022

Sevrage: comment et quand commencer? Voici ce que vous devez savoir

La rencontre avec les aliments "adultes" est une phase très importante dans la croissance de votre bébé. Les doutes sont nombreux: comment comprendre quand il est temps de commencer à lui proposer des aliments autres que le lait, quels aliments lui donner, sevrage ou auto-sevrage? C'est pourquoi nous sommes là pour vous aider à affronter au mieux cette étape fondamentale. 

Lignes directrices de sevrage

Plus que de sevrage, il faudrait parler d'alimentation complémentaire, car le passage du lait aux aliments solides ne se fait pas d’une manière nette. De nouveaux aliments sont progressivement introduits au bébé tandis que l'allaitement reste la principale source de nourriture. 

Les bébés doivent être capables d'appréhender lentement des saveurs et des textures inconnues jusqu'alors, d'apprendre à les connaître et de comprendre comment les mastiquer et les avaler correctement.  

Il y a ceux qui choisissent d'emprunter la voie de l'auto-sevrage, ceux qui vont préparer à leur bébé leur bouillie et ceux qui vont commencer par les homogéneisés. Contactez toujours votre médecin pour comprendre comment combiner l'apport de différents nutriments de manière équilibrée (glucides, protéines, lipides, vitamines et minéraux). 

Quel que soit votre choix, il est important de ne pas imposer de schémas trop rigides dans l'alimentation du bébé: faites confiance à votre enfant, il sait se réguler avec une efficacité surprenante, il sait quand il a besoin de manger et quand il est rassasié. 

Commençons par approfondir les questions pratiques: à combien de mois le sevrage doit-il commencer? Quelle méthode choisir et comment découper les aliments pour qu'il n'y ait aucun risque d'étouffement? Continuez à lire. 

Comment savoir quand il est temps de commencer le sevrage 

L'OMS recommande l'allaitement maternel exclusif jusqu'à 6 mois de la vie du bébé

La Société européenne de gastroentérologie, d'hépatologie et de nutrition pédiatriques (ESPHGAN) et l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) sont également sur la même ligne, mais elles envisagent la possibilité d'une fenêtre plus large, de quatre à six mois. 

Le sevrage ne doit être commencé ni trop tôt ni trop tard. Dans le premier cas elle entraînerait des troubles du sommeil et des risques d'étouffement, dans le second un ralentissement du développement. 

Le moment idéal est d'environ six mois, lorsque le bébé montre des signes d'être prêt.  

Quels sont les signes que le moment du sevrage est arrivé? 

  • L'enfant est capable de s'asseoir seul 
  • il  commence à montrer de l'intérêt à la nourriture pendant que maman et papa mangent  
  • il peut tenir des objets et les saisir 
  • Il a doublé de poids depuis sa naissance. 

Sevrage ou auto-sevrage ? 

Tout le monde connaît désormais l'auto-sevrage, le courant de pensée qui s'est imposé aux côtés du sevrage classique qui, jusqu'à il y a quelques années, était la seule méthode suivie. 

Quelle est la différence entre le sevrage classique et l'auto-sevrage et lequel faut-il privilégier? 

Nous ne sommes pas ici pour vous montrer une méthode meilleure qu'une autre, mais pour vous donner les outils nécessaires pour choisir celle qui convient le mieux à votre famille et à votre bébé. 

Le schéma de sevrage classique 

Le sevrage classique consiste à introduire progressivement de nouveaux aliments selon un calendrier précis

Au quatrième mois, il est possible d'introduire des fruits dans l'alimentation de l'enfant comme collation. Puis on commence par les "bouillies" : un repas unique de consistance liquide dont la base est toujours le bouillon de légumes, auquel on ajoutera progressivement des crèmes de riz, de maïs ou de tapioca, de la viande et du poisson homogénéisés ou mixés, le fromage.  

Ce n'est que plus tard, généralement après l'année, que le bébé se voit offrir un repas séparé avec un premier plat, un deuxième plat et un accompagnement. 

En général, les deux premiers mois, les aliments pour bébés sont proposés au déjeuner ou au dîner, tandis que les autres repas sont toujours à base de lait. De 7 à 9 mois, en revanche, la nourriture pour bébé passe à deux par jour. 

L'enfant peut-il goûter la nourriture des parents? Oui, mais seulement après huit mois. 

Et les repas à l'extérieur de la maison? Tout ce dont vous avez besoin, ce sont des bavoirs, des récipients pour la nourriture et un sac thermique. Avec un peu d'organisation ce sera très simple.  

Voici un tableau simple des aliments à introduire en sevrage classique.

Quel fruit donner à l'enfant 

Les premières approches avec des fruits peuvent avoir lieu dès 4 mois, en commençant par la pomme, la poire et la banane. 

Plus tard, vous pouvez également introduire des abricots et des pêches, tandis que pour les fruits secs et les baies, comme le raisin, il est préférable d'attendre jusqu'à un an. 

Les légumes 

Les pommes de terre, les carottes, les courgettes et les courges peuvent être introduites à partir de 5 mois, le céleri, le poireau, l'oignon, la salade, le chou-fleur, le fenouil et les épinards à partir de 6 mois. 

La tomate, en revanche, sans pelure, devra attendre 10 mois, tandis que les aubergines et les artichauts 12 mois. 

La viande 

Le porc doit être introduit après un an de vie, le jambon cuit sans polyphosphates à partir de 8 mois. 

Le lapin, la dinde, le poulet, le veau et le bœuf peuvent être donnés au bébé à partir de 5 mois lyophilisés, à partir de 6 homogénéisés, bouillis ou à la vapeur à partir de 9 mois. 

Le poisson 

Le sevrage classique recommande de ne pas manger de poisson jusqu'à 8 mois, tandis que l'espadon et le saumon devront attendre le mois suivant. 

Peut-on proposer du yaourt au sevrage? 

Il est conseillé d'inclure le yaourt dans l'alimentation de l'enfant à partir de 7 mois, lorsque les repas à base de lait sont réduits à deux, tandis que les deux autres sont à base de bouillies. 

Comment fonctionne l'auto-sevrage? 

Contrairement au sevrage classique qui consiste à introduire les aliments petit à petit, il n'y a pas de tableaux ni de schémas à suivre. 

L'enfant est assis à table avec les parents qui participent activement à leur repas, en goûtant ce que vous mangez. 

Mais attention, les aliments qui sont donnés aux enfants doivent être sains. Cela signifie qu'en adoptant l'auto-sevrage vous devrez tous suivre une alimentation saine et équilibrée, sans graisse et totalement sans sel. 

Demandez toujours l'avis du pédiatre qui vous montrera comment maintenir une proportion correcte entre le lait et les aliments pour adultes. 

Comment offrir les premiers aliments au bébé 

Avec l'auto-sevrage vous n'avez pas besoin de nourriture lyophilisée, homogénéisée et pour bébé, vous pouvez proposer immédiatement des morceaux solides, cependant petits. 

Le bébé, s'il est vraiment prêt pour le sevrage, apprend vite à les avaler. Transformer les aliments sous forme liquide juste pour les donner ne sert à rien. Mieux vaut donc continuer avec le lait jusqu'à ce qu'il soit prêt.  

Les morceaux à gouter seront petits, bien hachés et coupés pour que ce ne soit pas un danger pour lui. Ne le forcez pas à tout manger tout de suite, mais proposez-lui à nouveau la même nourriture quelques jours plus tard, vous verrez qu'après quelques tentatives il l'acceptera. 

Quand il sera rassasié il ne voudra plus manger, les enfants savent se réguler. 

Aidez-le en lui faisant comprendre comment mastiquer un aliment donné. Encouragez-le, accordez-lui votre attention. Les repas peuvent prendre beaucoup plus de temps que d'habitude, mais ils prépareront le terrain pour un agréable moment de partage en famille. 

Aliments à éviter 

En auto-sevrage, les enfants peuvent manger ce que mangent les grands, c'est vrai, mais à quelques exceptions près qui peuvent nuire à leur santé. 

  • Les aliments qui contiennent du sucre sont mauvais pour le bébé. En tête de liste, les bonbons, qui peuvent provoquer un étouffement. 
  • Aliments riches en sel, mieux vaut en réduire la quantité au minimum ou s'abstenir totalement d'en consommer. 
  • Le miel, pour les moins de 12 mois, peut provoquer le botulisme infantile. C'est pourquoi il faut absolument l'éviter, surtout pour tremper la tétine ! 
  • Les champignons, à consommer en petite quantité jusqu'à 12 ans. En fait, ils sont très difficiles à digérer. 
  • Les fruits de mer, qui peuvent être facilement contaminés par des agents pathogènes et provoquer des infections telles que la salmonelle et l'hépatite A. Les répercussions sont plus graves pour un jeune enfant que pour un adulte. 
  • Le lait de vache, absolument déconseillé jusqu'à 12 mois car il contient trop de protéines et de sels minéraux.

Lignes directrices pour une coupe sûre des aliments 

La Pédiatre Carla, dans son livre Le sevrage est à vous, a consacré un entier long chapitre à la coupe sûre des aliments lors de l'auto-sevrage. Le ministère de la Santé a également fourni des directives. 

La viande et le poisson doivent être réduits en petits morceaux, ainsi que les fromages qui doivent être coupés en cubes. Il est important d'éviter l'effet de colle qui résulte de la cuisson, car cela crée des filaments que l'enfant ne peut pas couper avec ses dents.  

Les fruits et légumes ronds, tels que les raisins, les tomates cerises, les cerises, la mozzarella, doivent être coupés en quatre parties et épépinés, le cas échéant. 

Les fruits et légumes cylindriques, comme les carottes, les concombres et les bananes, doivent être coupés dans le sens de la longueur, comme de longues allumettes, et non en rondelles. Dans le céleri et le fenouil, tous les filaments doivent être enlevés. 

Les aliments durs et secs, tels que les biscuits, les crackers et les fruits secs, doivent être écrasés

 

Le sevrage est un moment important, mais il doit être vécu sans précipitation et sans stress. Si le bébé n'est pas prêt, ne le forcez pas. Faites-lui confiance, ne craignez pas qu'il mange trop peu, s'il grandit bien c'est qu'il sait parfaitement se réguler. 

Ne le forcez pas à tout aimer tout de suite, vous verrez que petit à petit, en lui proposant un aliment à chaque fois, il l'acceptera. Et surtout, amusez-vous avec lui! Le repas est un moment de partage à affronter avec le sourire. 

 

Sources: 

Pianetamamma.it 

Nostrofiglio.it 

Uppa.it 

Io mi svezzo da solo (Je me sevre) de Lucio Piermarini 

Lo svezzamento è vostro (Le sevrage est à vous), Pédiatre Carla 

Votre prochaine lecture