Ignorer et passer au contenu
Recevez des produits exceptionnels gratuitement pour tout achat de 60 €
Connexion
Ou  Créer un compte
Mot de passe oublié ?
S'identifier
Ou  Connexion
Ce champ est obligatoire
Réinitialiser son mot de passe
Nous vous ferons parvenir un e-mail pour réinitialiser votre mot de passe
Allaitement maternel et alimentation des nouveau-nés
|
7 décembre 2021

Les conseils de l’experte pour allaiter sereinement au sein

Dans cet article, vous trouverez quelques conseils simples et très utiles pour allaiter votre bébé, à partir des premières heures de vie qui sont si importantes. Nous parlerons aussi de ce qu’il faut faire si vous avez mal pendant l’allaitement et si des crevasses, un engorgement, ou une mammite apparaissent.

L’allaitement maternel les premiers jours : conseils pour un début idéal

Le bébé naît avec le réflexe pour allaiter, il est donc capable de s’attacher au sein par lui-même.

Pour un début idéal, il est essentiel de donner le sein à votre bébé pendant sa première heure de vie et d’effectuer le contact peau-à-peau immédiatement après l’accouchement.

Une autre chose importante juste après l’accouchement est la cohabitation : l’enfant doit rester toujours dans la chambre avec sa maman et ne pas être éloigné sinon pour des raisons de santé.

Souffrir pendant l’allaitement

Avoir mal pendant l’allaitement n’est jamais une chose normale. Nous vous conseillons de consulter immédiatement un professionnel qui peut vous aider à identifier la raison.

Il est très important de s’assurer que :

  • La maman allaite dans une position confortable pour ne pas avoir mal aux épaules, au dos et aux bras. Un oreiller d’allaitement est une grande aide.
  • L’enfant est placé correctement : la maman et le petit doivent être ventre contre le ventre, l’enfant doit avoir l’oreille, l’épaule et la hanche alignées.
  • L’attache est correcte: les lèvres de l’enfant doivent être tournées vers l’extérieur, collées par ventouse, l’aréole doit être contenue presque entièrement dans sa bouche, les joues doivent être pleines et ne pas créer de fossettes. Comme seul bruit, vous devez entendre la déglutition et non pas le sucer, car l’air ne doit pas entrer dans sa bouche.

Si toutes ces choses sont respectées, vous ne devriez pas avoir mal. Dans le cas contraire, il y a une autre cause à examiner.

Crevasses

L’allaitement n’est pas si simple et on peut parfois rencontrer quelques petits problèmes, mais on ne doit pas se décourager.

Si l’attachement au sein n’est pas correct, des crevasses peuvent se former sur le mamelon, c’est-à-dire de petites fissures plus ou moins importantes, sanglantes ou non en fonction de la gravité. Cette fissure peut apparaitre à l’horizontale, à la verticale, en oblique, au centre, ou à la base du mamelon.

Règle numéro un, n’arrêtez pas d’attacher l’enfant au sein. Nous vous conseillons de presser encore quelques gouttes de lait en fin de tétée, de les étaler sur tout le mamelon et l’aréole, et de laisser sécher vos seins à l’air.

Koala Silver Cups, les coupelles en argent combinées à l’huile de vitamine E, peuvent vous aider à résoudre et à vous soulager des fissures aux seins.

Engorgement

Un autre problème qui pourrait se poser est celui de l’engorgement. Lorsque vos seins ne sont pas suffisamment drainés ou correctement et uniformément, des engorgements peuvent se créer dans les canaux lactifères. Il s’agit de zones qui se sentent au toucher comme plus dures et douloureuses. Il est bon de traiter l’engorgement immédiatement.

Encore une fois, la première règle est toujours la même : ne pas arrêter d’attacher votre enfant aux seins.

Tout d’abord, assurez-vous avec l’aide d’une professionnelle que, dans la position où vous allaitez le bébé, vous pouvez donner le sein entièrement et correctement. Si ce n’est pas le cas, laissez-nous vous suggérer quelques changements de position pour donne le sein correctement dans chaque angle.

De plus, il est bon de commencer avec un peu d’aide supplémentaire. Avant de donner le sein à votre enfant, réchauffez-les soit avec un chiffon chaud, soit avec une bouillotte chaude ou directement sous le jet d’eau chaude dans la baignoire ou la douche.

Au sein chaud, effectuez un massage pour adoucir les zones les plus dures et douloureuses. Dernièrement, avant d’offrir le sein au bébé, faites pression pour faire sortir quelques gouttes de lait des canaux lactifères. Vous verrez que votre enfant s’attachera plus aisément et plus facilement au sein mou et aura moins de mal à boire le lait.

Mammite

Si nous ne traitons pas et résolvons l’engorgement aussi vite que possible, une mammite pourrait arriver. Dans la plupart des cas, celle-ci se présente sous la forme d’un sein douloureux et rougi. Le symptôme le plus évident est l’augmentation de la température corporelle.

Encore une fois, la première règle est de pas arrêter d’attacher votre enfant au sein, même si ce n’est pas très agréable. Nous vous recommandons de prendre immédiatement contact avec un professionnel pour obtenir de l’aide, parce que, souvent, pour résoudre complètement la mammite, vous devez prendre des antibiotiques.

Petits conseils utiles pour un allaitement maternel serein

Il ne nous reste plus qu’à vous donner de petits conseils utiles pour l’allaitement maternel serein.

Accès à l’allaitement sur demande

Ne créez pas une routine d’allaitement prédéfinie. Au contraire, armez-vous de patience pour trouver votre (le vôtre et celui de votre enfant) rythme personnel. Essayez l’allaitement à la demande, écoutez et observez votre bébé.

Ne vous fiez pas aux faux mythes sur l’alimentation de la mère

Ne croyez pas aux faux mythes sur l’alimentation pendant l’alimentation. Ne renoncez pas à certains aliments, qui au contraire grâce à votre lait le petit pourra goûter et connaître.

N’écoutez pas les rumeurs qui relient le sein et le lait

Ne croyez pas aux fausses rumeurs qui lient la dimension et la forme des seins à la quantité de lait, comme : "Vous avez de gros seins vous aurez certainement beaucoup de lait", "Vous avez de petits seins, qui sait si vous aurez du lait ?" ou "Ce sein est très doux, il n’y a pas assez de lait !".

Avant de croire à tant de mythes sans les connaître, adressez-vous à un professionnel et confrontez-vous à ses conseils. Dans un sein très grand il pourrait y avoir peu de tissu glandulaire et beaucoup de graisse, aussi bien qu’un petit sein pourrait être très riche en tissu glandulaire.

Ne pas laisser passer trop d’heures entre les tétées

"Vous avez bien de la chance, vous qui pouvez dormir toute la nuit sans que votre bébé demande le sein !" quelqu’un dira. Au contraire, nous conseillons de ne jamais avoir de seins très denses, donc ne laisse jamais passer trop d’heures entre une tétée et l’autre.

En effet, dans ce cas, l'inhibition de la lactation entre immédiatement en jeu, qui pour aller défendre vos seins et éviter les engorgements et les mammites, ralentit immédiatement la production de lait.

Donc avant de vous considérer comme très chanceuse de dormir sans problème toute la nuit, réfléchissez à l’importance de l’allaitement maternel pour vous.

 

Dans l’espoir d’avoir pu vous aider, je vous souhaite un merveilleux voyage dans la découverte et les péripéties de l’allaitement.

C’est justement le sein mou qui prouve que l’allaitement va bien, que la maman et l’enfant ont trouvé une parfaite harmonie et que les seins sont en équilibre entre le remplissage et le drainage.

 

Dr Martina Rossi

Sage-femme indépendante, elle est diplômée de l’Université Polytechnique des Marches et spécialisée avec un master sur la gestion en autonomie de la sage-femme de la grossesse physiologique à l’Université de Modène et à Reggio d'Émilie. Elle s’occupe d’assistance à la grossesse physiologique, d’accompagnement pendant les accouchements, et de soutien pour allaitement. Elle s’occupe de la rééducation du plancher pelvien, de la performance des sages-femmes comme les tampons et les frottis et des consultations obstétriques.

Votre prochaine lecture